Le blog du J'GO
Veuillez patienter...
Le blog du J'GO
ARRIÈRE-CUISINE, infos pratiques, BRÈVES DE COMPTOIR et humeurs gasconnes en direct des restaurants J'Go de Toulouse et Paris

La belle époque des fraises

Article publié il y a 3 ans
fraises Tarte aux fraises fraises à la violette

Vous préférez ramener votre fraise ou que l’on vous envoie aux fraises ?...
Bon en attendant de sucrer les fraises… parlons-en ! A Toulouse comme à  Paris, venez gouter dès maintenant les premières fraises de la saison, en provenance du Tarn et Garonne...

Elles égaient de rouge nos étals et nos jardins au printemps, il faut quand même patienter un peu pour que le soleil en plus de leur éclat les gorges de sucre et leur fasse exhaler leurs parfums.

Pour les consommer nos souvenirs d’enfance nous rappellent qu’elles se mangent simplement directement cueillies sur le pied au petit matin lorsque la brume se retire, juste lavées par la rosée.Ou nettoyées et juste arrosées d’un filet de jus de citron pour exhaler leur parfum.

Dans vos J’Go, vous les retrouverez, par exemple en compote avec de la rhubarbe, en financiers, ou simplement au vin rouge de Gascogne et à l’Armagnac… Alors, à table …

Premières Asperges

Article publié il y a 3 mois
asperges gers

En provenance de Barcelonne du Gers, chez Jean Pierre Laffitte, l’Asperge est arrivée à Toulouse et à Paris. A la fin de l’hiver, l’asperge pointe sa tête hors de la terre comme pour annoncer le printemps. Notre chef , Régis Daudignan, vous en touche quelques mots:

« L’Asperge, c’est un peu comme l’hirondelle : en voir une, ça ne signifie pas que le printemps est là, mais si elles sont plusieurs et qu’elles ont été cultivées dans le Sud-Ouest de la France, c’est que le 21 mars n’est pas loin. C’est sans doute pour cela qu’au-delà de ses atouts innombrables, elle est à ce point attendue par les amateurs de légumes. Elle symbolise le retour du vert tendre, de la chlorophylle, du croquant, du frais et du craquant et annonce les futurs plaisirs estivaux."

A Retrouver ces saveurs dans nos cartes du moments et nos suggestions.

 

Apéro de Tournoi !

Article publié il y a 3 mois
apéro gascon

Samedi 22 février, l’apéro gascon du J’Go se fera devant Galles/France avec les grignotages du moment, la bière Ratz ou encore les vins du Sud-Ouest (avec modération, bien entendu !). A l’issue de la rencontre, vous pourrez refaire le match, au restaurant, à l’étage, autour de nos pièces rôties ou de nos cartes de saison.

Renseignements et réservations : 01 40 22 09 09

Humeur hivernale du chef Daudignan

Article publié il y a 4 mois
Chef Régis

Hiver : nom masculin. Saison la plus froide de l’année au sud de la Garonne

L’hiver redouble entre froid et crues, le Gascon regarde le tournoi des VI nations à la télé l'après-midi mais s’offre malgré tout de belles soirées de grignotages partagés au comptoir de son J’Go préféré… Pourtant, il y a dans cette saison bien du plaisir de retrouver garbures et pots au feu fumants (chacun a sa recette avec son petit secret ou ingrédient particulier).

Pour les fruits, les pommes, les kiwis, les poires, les noix et noisettes sont stockées jusqu’à la fin de l’hiver, ce qui nous permet de profiter des produits du pays en complément d’agrumes ou de fruits exotiques.

Pour les légumes, malgré la lumière qui décline, le froid qui envahit peu à peu nos campagnes, la neige et le gel qui durcissent la terre et rendent difficile la culture la nature met néanmoins à notre disposition sur nos étals  une diversité assez importante pour varier nos menus.

On peut varier aussi nos entrées : par exemple le panais en rémoulade, le rutabaga râpé avec une vinaigrette à l’huile d’olive et de l’orange ou encore un carpaccio de topinambour avec de la truffe râpée, sans oublier le radis noir en salade avec un filet d’huile d’olive de tournesol bio et quelques tranches de magret fumé.

Avec de l’imagination, on peut s’éclater à table en hiver, en mangeant des produits de saison que nos maraîchers du Sud-Ouest s’évertuent à produire avec passion.

Régalez-vous

Adishatz

Unis pour Denis

Article publié il y a 4 mois
J'Go Toulouse
Si vous aimiez Denis, si vous aimez le J’Go, si l’idée de défendre les #paysans au centre-ville de #Toulouse vous est agréable, alors soyez des nôtres pour l’inauguration de la rue Denis-Méliet, en présence du maire de Toulouse mardi 28 janvier à 16H30 devant le J’Go Victor-Hugo. On vous attend !

A vous souhaits !

Article publié il y a 5 mois
voeux J'Go

À force de recevoir des vœux de bonne année et d’en formuler de semblables, on finit par en avoir marre passé le 10 janvier. Et on a tort, parce que les occasions de se souhaiter des choses agréables sont trop rares pour qu’on les laisse filer par snobisme ou par lassitude. 

Nous souhaitons donc à tous les amis du J’Go, clients habitués, occasionnels ou fortuits, ambassadeurs spontanés, soutiens discrets ou visibles, paysans partenaires, cuisiniers, personnel évoluant en pleine lumière ou œuvrant en coulisse, Toulousains, Marciacais, Parisiens, Gascons ou pas, une belle et heureuse année 2020.

Nous espérons prendre encore cette année beaucoup de plaisir à table, tout en encourageant la pratique d’une agriculture régénératrice des sols, captant plus de carbone qu’elle n’en émet, économe en eau, et source de produits aux grandes qualités nutritionnelles et gustatives. 

Bon appétit, bonne digestion, et bonne année !

L'Equipe J'Go

Humour à lire

Article publié il y a 6 mois
Duo des Non

En Décembre, Boudu se penche sur le Duo des Non, membres à part entière de la grande famille J’Go, qui se produisent durant les fêtes, à Grenade, dans un spectacle sur mesure, sous un chapiteau dressé dans le jardin familial. Le maître de maison y cuisinera en personne avant de monter sur scène avec son alter ego chargée de lui donner la réplique et de préparer le dessert. Ils y joueront sans doute la même partition que lors de notre interview : lui disert et caustique, elle laconique et piquante, mais toujours ensemble, et au diapason

Le Duo des Non crèche à Bourcagneux. Du 20 au 31 décembre à 19h. Relâche les 25 et 30 décembre. Sur Radio100% tous les jours à 8h50.

Crédit Photos pour Boudu: Rémi Benoit

 

Un travail quotidien !

Article publié il y a 6 mois
la carte producteurs

Préserver les patrimoines agricole et culinaire de Gascogne, privilégier la qualité des produits et le contact humain, dessiner une géographie subjective des vignobles du Sud-Ouest, se laisser guider à la fois par le goût des clients, le plaisir du partage et l’attachement à la terre, retrouver les saveurs de l’enfance et quelques plaisirs oubliés tout en essayant de ne pas se prendre au sérieux, telle est la ligne de conduite des restaurants J’Go.

Cela suppose l’entretien de solides relations avec les agriculteurs, maraichers, arboriculteurs, bergers, éleveurs, vignerons, brasseurs, armagnacais, etc, et l’adaptation de la cuisine aux aléas climatiques, saisonniers, humains et agricoles.

Gaillac primeur

Article publié il y a 1 an
Gaillac night

Le Jeudi 21 Novembre 2019, le Gaillac Primeur vient s'installer au J'Go Drouot afin de répondre à la déferlante du Beaujolais Nouveau et au désamour pour les vins primeurs de piètre réputation.

Pour cette occasion, le Domaine d'Escausses, représenté par la famille Balaran a élaboré une cuvée primeur 100% gamay et sans sulfites, vinifiée en macération carbonique afin de laisser s'exprimer toute la gourmandise et le fruit de ce cépage autochtone du gaillacois et, afin d'éviter les maux de têtes dus à une trop forte concentration de souffre dans la plupart des vins nouveaux. 

Start : 18 h

J'Go Drouot - 4 rue Drouot - 75009 Paris

 

Forces aillées

Article publié il y a 1 an
poêlée de cèpes

Au printemps 1944, lorsqu’il fallut propager la nouvelle du débarquement en Normandie, les agents français de la BBC optèrent pour les violons de l’automne, dont les sanglots longs font rien qu’à blesser le cœur de Verlaine d’une langueur monotone. Sans doute cette référence à l’automne n’était elle pas dûe au hasard car les speakers exilés sur les rives de la Tamise savaient parfaitement qu’il n’est en France saison plus fertile et flamboyante que cella qui arrive par l’équinoxe du 22 septembre.

Au J’Go, c’est un autre genre de débarquement que suggère l’automne. Celui des saveurs restées en sommeil, celui du gratin de poires et sabayon au Mauzac, celui du parmentier citrouille-pommes de terre, celui du Doublon de Barèges Gavarnie, celui de la confiture de figues, des haricots Tarbais et celui des vins généreux, un temps abandonnés au profit de nectars moins riches taillés pour les agapes estivales.

Certes, il s’agit d’une armée de temps de paix, menée par des pâtres, des éleveurs, des maraichers, des cuistots et des vignerons mais elle n’en demeure pas moins guerrière, qui lutte pour la défense du terroir, la survie de ceux qui les subliment et le respect des saisons.

Nul besoin d’avaler ses haricots la main sur le cœur ou d’entonner la Marseillaise en grignotant sa tartine de pastifret pour rejoindre ces forces aillées, il suffira d’une poignée de châtaignes et d’un verre de vin pour faire du terroir un idéal et de l’automne une patrie.

« Précédent 1 2 3 421 Suivant »